Burn out et Stress au Travail

QUE FAIRE EN CAS DE BURN OUT ?

Etre exposé (e) à  des pressions anormales ou à un stress excessif au travail et/ou vivre une situation de souffrance au travail peut avoir des effets néfastes sur la santé (troubles du sommeil, anxiété, sentiment d’être vidé, grande fatigue,  irritabilité, dépression, baisse de motivation et d’estime de soi, sentiment d’échec, confusion, pertes de mémoire, difficultés de concentration, douleurs etc) et parfois conduire vers un « burn out ».

Le « burn out » est un état d’épuisement professionnel ressenti et dû à un investissement prolongé dans des situations de travail  trop éprouvantes émotionnellement.

Comment réagir ?

 

BURN OUT  :   DEFINIR LES CAUSES DE VOTRE EPUISEMENT PROFESSIONNEL 

1-Il y a lieu de distinguer deux sortes de situations de stress au travail :

celui inhérent à l’exécution de votre contrat de travail, qui se trouve parfois amplifiées par des facteurs personnels ou par une grande fatigue.

celui résultant de conditions anormales d’exécution de votre contrat de travail ou de méthodes de management pathogènes auxquelles vous êtes exposé(e) au quotidien qui peuvent conduire vers un  état d’épuisement professionnel, un burn out.

Se voir imposer :

des objectifs inatteignables, un management trop sévère, des comportements managériaux abusifs ou défaillants

un rythme de travail insoutenable et une pression trop dense,

une surcharge de travail, une durée de disponibilité excessive, des responsabilités trop importantes,

un manque de clarté des taches à accomplir, des réductions de coûts trop conséquentes,

un manque de reconnaissance du travail fourni, l’absence de reconnaissance des efforts déployés et de la qualité du travail

un  conflit qui perdure avec votre hiérarchie ou avec des collègues de travail,   

sont autant de causes qui peuvent conduire vers un « burn out ».

Malgré la similitude des effets ressentis au niveau du mal être lié à un burn out,  vous pouvez vivre une souffrance au travail qui ne résulte pas d’un harcèlement moral

La Cour de Cassation a jugé que l’exercice d’une activité professionnelle peut être à l’origine de souffrance au travail ou de stress au travail sans que les problèmes de santé qui en découlent soient forcément rattachés à des situations de harcèlement moral au sens de l’article L1152-1 du Code du travail. Les salariés qui subissent  cette souffrance au travail peuvent être indemnisés par leur employeur même  en l’absence de  harcèlement moral .

Vous pouvez  être victime notamment d’un management par la peur ou d’une course à la rentabilité qui ne relèvent pas du harcèlement moral mais qui sont répréhensibles eux-aussi et peuvent entraîner une condamnation de l’employeur à vous indemniser.

La faute de l’employeur peut par exemple être retenue dans le cadre d’une politique de réduction des coûts faite de surcharge, de pressions et d’objectifs inatteignables voire même d’une désorganisation du service ayant des conséquences sur la santé du salarié.

En effet, l’employeur se doit de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (actions de prévention, actions d’information et de formation, mise en place d’une organisation et de moyens adaptés, adaptation de ces moyens aux circonstances) Article L4121-1 du Code du travail. C’est pourquoi si l’employeur ne respecte pas ses obligations légales et que votre santé est altérée du fait de conditions d’exécution de votre contrat de travail anormales, il peut être condamné à vous indemniser.

Dans une affaire récente, la Cour de Cassation a relevé qu’il ressortait notamment de procès-verbaux d’audition et d’un rapport de l’inspection du travail que de très nombreux salariés de l’entreprise avaient été confrontés à des situations de souffrance au travail et à une grave dégradation de leurs conditions de travail induites par un mode de management par la peur ayant entraîné une vague de démissions notamment de la part des salariés les plus anciens. La Haute Cour a estimé que  l’employeur avait manqué à son obligation de prévention des risques professionnels à l’égard de l’ensemble des salariés de l’entreprise et a indemnisé les salariés qui avaient porté l’affaire devant les tribunaux.

 

BURN OUT  : METTRE EN PLACE UNE ACTION ADAPTEE A VOTRE CAS 

Bien que l’information soit aujourd’hui aisément disponible,  un professionnel spécialisé en souffrance au travail  pourra vous recommander comment réagir en fonction des informations que vous lui aurez communiquées.A cette fin  il saura:

faire une analyse juridique de la situation spécifique que VOUS vivez et vous l’expliquer

vous conseiller sur les démarches adaptées à la difficulté que vous vivez. pour préserver vos droits ( constitution d’un dossier solide,  envoi de courriers pertinents notamment à votre employeur si la situation le requiert etc. ),

le cas échéant intervenir lui même , si vous disposez d’éléments probants, auprès de votre employeur par un courrier motivé  afin de lui rappeler ses obligations et lui demander en fonction de ce que vous  souhaitez :

soit de prendre toutes les dispositions utiles pour vous permettre d’exécuter votre travail sereinement

soit d’envisager un départ négocié.

Votre avocat pourra,  compte tenu de son expérience, de sa connaissance de la matière et de son savoir-faire,  rechercher et utiliser les carences de votre employeur sur le plan légal et les risques qui peuvent en découler pour lui et l’encourager par ce biais  vous assister pour  trouver une solution à votre souffrance.

Il est erroné de croire que consulter un avocat est une dépense que vous pouvez éviter. Consulter un spécialiste en souffrance au travail est juste le moyen de mettre toutes les chances de votre côté afin d’obtenir les résultats que vous escomptez et souvent…. bien davantage.

A titre d’exemple,  le fait d’avoir écrit un courrier pertinent informant son employeur de son état de burn out en relation avec les conditions de travail  a permis a un salarié comptant 25 ans d’ancienneté licencié pour insuffisance professionnelle de faire juger le licenciement discriminatoire en raison de son état de santé, les griefs d’insuffisance professionnelle n’ayant pas été retenus.

Il est donc fondamental de bien construire son dossier en fonction du contexte.

Prendre une consultation auprès d’un avocat  expérimenté, compétent, honnête et créatif  vous permettra :

de définir si le stress au travail que vous ressentez et la souffrance que vous vivez relève de la législation sur la souffrance au travail

d’obtenir des conseils adaptés à votre situation pour:

rapporter la preuve de la situation que vous vivez

mettre en place rapidement une stratégie de défense de vos droits

conduire votre employeur à réagir

recourir, si la démarche amiable n’aboutit pas, à la voie judiciaire.

Nous privilégions toujours la voie amiable qui évite les procédures qui traînent en longueur

N’hésitez pas à faire la bonne démarche… Vous ne le regretterez pas !

Pourquoi NOUS consulter ? 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?