A l’issue de votre congé de maternité, vous pouvez démissionner en conservant une priorité de réembauchage

Afin de se consacrer à l’éducation de leur enfant la mère et/ou le père ont le droit de résilier leur contrat de travail sans préavis et bénéficient d’une priorité de réembauchage pendant une année à compter de la résiliation.

Il ne s’agit pas d’un congé parental d’éducation qui permet à la salariée de retrouver son emploi à l’issue de la période de congé parental mais il permet aux salariés qui ne peuvent bénéficier du congé parental (notamment s’agissant de ceux ayant moins d’un an d’ancienneté dans l’entreprise) de se consacrer à l’éducation de leur enfant tout en conservant une priorité de réembauchage.

La mère adresse une lettre recommandée avec demande d’avis de réception à son employeur l’informant de sa décision de résilier le contrat au moins quinze jours avant la fin de son congé de maternité ou d’adoption.

Le père dispose d’un mois et demi après la naissance ou l’arrivée de l’enfant adopté pour informer son employeur.

Il n’existe aucune obligation de préavis.

La  ou le salarié peut, dans l’année suivant la rupture de son contrat, solliciter son réembauchage, par lettre recommandée avec demande d’avis de réception.

L’employeur est alors tenu, pendant un an, de procéder à l’embauche par priorité dans les emplois correspondant à sa qualification.

Les propositions de réembauchage ainsi que le refus éventuel de ces propositions par la ou le salarié doivent être envoyées par lettre recommandée avec demande d’accusé de réception.

En cas de réemploi, la ou le salarié réembauché doit bénéficier de tous les avantages qu’il ou elle avait acquis lors de son départ et si nécessaire d’une action de formation professionnelle.

Il ne s’agit certes pas d’un congé parental d’éducation qui permet à la ou le salarié de retrouver son emploi à l’issue de la période de congé parental mais il permet aux salariés qui ne peuvent bénéficier du congé parental (notamment s’agissant de ceux ayant moins d’un an d’ancienneté dans l’entreprise) de se consacrer à l’éducation de leur enfant tout en conservant une priorité de réembauchage.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?